Le marché immobilier devient difficile ? Revalorisez votre maison ou appartement afin de mieux séduire les acheteurs potentiels...

Quelques minutes, c'est le temps nécessaire pour déclencher le coup de cœur d'un acheteur. A partir de là, l’acheteur sait s'il souhaite poursuivre la visite ou pas. Une mauvaise impression, une ambiance trop marquée qui ne plaît pas ou une simple déception par rapport à l'annonce suffisent à faire fuir.

Voici une liste pratique de conseils qui vont faciliter la tâche des propriétaires ayant des difficultés à vendre leur bien immobilier.

CHOISISSEZ LE BON MOMENT

Côté vendeur, la bonne période est celle pendant laquelle il y a plus d'acheteurs que de vendeurs sur le marché pour le même type de bien; si les taux d'intérêt sont plus attractifs. Vous devez également prendre conscience de l'influence des tendances dans votre quartier au niveau des ventes de maisons. Si votre quartier est le théâtre d'une augmentation des ventes de résidences de valeur, ces transactions vont augmenter la valeur de votre maison. Par contre, si les maisons dans votre voisinage sont des reprises de finance ou des ventes à perte, la valeur de votre maison diminuera. Suivez les tendances du marché de votre quartier pour éviter les périodes de ventes à perte.

Donc si la situation n'est pas urgente, mieux vaut attendre une conjoncture économique favorable plutôt que sacrifier son bien.

NE SUREVALUEZ PAS LE PRIX DE VENTE

Déterminer « le juste prix » va vous permettre de réaliser votre transaction dans les meilleurs délais et sans brader votre bien. En effet, il faut bien avoir en tête qu'aujourd'hui les acquéreurs sont très bien renseignés grâce aux centaines d'annonces immobilières disponibles sur Internet. Pour une juste détermination, vous devez prendre en considération plusieurs critères tel que :

  • la localisation géographique du bien;
  • son état : le bien est-il vétuste ? etc…
  • sa situation physique : c’est un appartement au rez-de-chaussée ? le bien est situé dans une copropriété ? etc…
  • sa taille et sa constitution : Possède-t-il un garage ? etc…
  • Autres ….

En procédant ainsi, le vendeur multiplie ses chances de faire des visites.

SOIGNEZ LA PRESENTATION DE VOTRE LOGEMENT

Aujourd’hui, les acquéreurs ont largement choix sur le marché de l’immobilier. Votre bien doit se détacher du lot pour les séduire. À vous, donc, de le rendre le plus attrayant possible :

  • Valorisez l’espace en vous débarrassant même temporairement de vos meubles les plus imposants. Aidez le visiteur à se projeter dans les lieux en rendant la décoration aussi neutre que possible. N’hésitez pas à créer une ambiance en minimisant la déco et le budget. Certains accessoires à petits prix peuvent mettre en valeur certaines pièces, les rendre plus belles. Quelques bougies, un joli miroir, une petite plante suffisent souvent à changer le décor. Et si certains de vos meubles sont trop marqués, pensez à les recouvrir. Une nappe sur la vieille table, un plaid sur le canapé fleuri... Encore une fois, privilégiez la simplicité.
  • Nettoyez et rangez : plus que du simple bon sens, ranger votre bien immobilier est une priorité. Autant qu'une maison sale, une maison en bazar fait très mauvaise impression. Lors de la visite, l'acheteur va penser, même si ce n'est pas forcément le cas, que votre bien n’est pas bien entretenu. Ainsi, le rangement et la propreté en sont des incontournables pour bien vendre son bien.
  • Faites les menus réparations : des petites choses qu'on ne voit plus, mais que le visiteur verra tout de suite (un fil électrique qui pend, une douille apparente, une vitre ébréchée, un robinet qui fuit, un petit trou dans un mur ou une pomme de douche en mauvais état etc….). Dans la tête du client, les raccourcis se font vite : un mur dont la peinture craquelle peut signifier un dégât des eaux. Pour lui, c'est un argument négatif à l'achat de la maison : rare sont les nouveaux propriétaires qui aiment se lancer tout de suite dans la rénovation de leur bien.

CHOISISSEZ LES HEURES DES VISITES

D'abord, il est conseillé de choisir une heure de visite appropriée, c'est-à-dire celle où le logement bénéficie du meilleur ensoleillement. Celle où la lumière pénètre le mieux le logement. Si vous avez un logement qui bénéficie de grandes ouvertures, profitez-en. Si la visite s’effectue un jour de pluie, n'hésitez pas à présenter des photos prises l’été. Relevez les stores et tirez les rideaux; le visiteur pourra ainsi constater combien votre bien est bien éclairée et accueillante. Les miroirs sont un moyen utile pour créer de l’espace et refléter la lumière.

VALORISEZ LES ATOUTS DE VOTRE BIEN

Établissez les plus et les moins de votre logement. Ne cherchez pas à cacher à vos visiteurs certains défauts, une omission qui pourrait vous être reprochée ensuite, surtout si elle s’apparente à un vice caché. L’acheteur éventuel vous posera forcément plein de questions. N’allez pas au-devant de ses demandes mais sachez y répondre (écoles, équipement, sécurité, bruit, voisinage, projets prévus dans le quartier...). Si vous souhaitez éviter d’assumer toutes les visites vous-même, sachant qu’elles prennent du temps, nul doute qu’un agent immobilier est plus approprié.

VERIFIEZ LA BONNE VISIBILITE

Assurez-vous que votre bien immobilier soit bien en valeur, notamment sur le web : site Internet, réseaux sociaux, les moteurs de recherche immobilier, etc…. Il est également important que de belles photos ou des visites virtuelles y soient affichées. La qualité des images est vitale pour donner envie de visiter votre logement.

CONSTITUEZ UN DOSSIER COMPLET

En plus des différents diagnostics qui peuvent être présentés nécessaires aux potentiels acheteurs. Il en va ainsi de la moyenne de vos charges mensuelles en eau et en électricité notamment, du montant de votre taxe foncière, des devis et factures attestant du montant des équipements achetés et qui restent dans votre logement ou des éventuels travaux réalisés pour l’embellir ou le rafraîchir. Mais une multitude d’autres détails peuvent également mettre votre bien en valeur : localisation des commerces, écoles et transports en commun à proximité, vie de quartier, projets de grande envergure dans votre commune (création d’une rue piétonne, d’un centre culturel ou d’un tramway…) sont une mine d’or à exploiter pour optimiser vos possibilités de vente.

PRIVILEGIEZ LE MANDAT DE VENTE EXCLUSIF

Si vous avez choisi de vendre votre logement avec l’aide d’un agent immobilier, vous devrez signer avec lui un mandat de vente. Celui-ci peut être simple ou exclusif. Dans le premier cas, vous pouvez confier l’affaire à plusieurs agences, voire vendre «en direct» à un acheteur que vous aurez vous-même trouvé. Vous bénéficierez ainsi d’une large diffusion de votre mise en vente. Revers de la médaille, les professionnels risquent de ne pas se sentir concernés par une transaction qu’ils ne sont pas certains de concrétiser. Par ailleurs, un bien qui est présenté dans plusieurs agences, parfois à des prix différents, est rapidement discrédité aux yeux des candidats acheteurs. Opter pour un mandat exclusif permet souvent de gagner en efficacité. En effet, le professionnel est généralement particulièrement diligent car il a l’assurance de ne pas se faire «souffler» l’affaire par un concurrent.

RESPECTEZ VOTRE ENGAGEMENT

Si vous passez par une agence, signer un mandat vous engage. Vous ne pouvez pas, par exemple, vendre en direct à un candidat qu’il vous a présenté sous prétexte que vous éviterez ainsi de lui payer ses honoraires. Vous pourriez être attaqué par l’agent immobilier.

Le marché immobilier devient difficile ? Revalorisez votre maison ou appartement afin de mieux séduire les acheteurs potentiels...

Quelques minutes, c'est le temps nécessaire pour déclencher le coup de cœur d'un acheteur. A partir de là, l’acheteur sait s'il souhaite poursuivre la visite ou pas. Une mauvaise impression, une ambiance trop marquée qui ne plaît pas ou une simple déception par rapport à l'annonce suffisent à faire fuir. Voici une liste pratique de conseils qui vont faciliter la tâche des propriétaires ayant des difficultés à vendre leur bien immobilier.


Le marché immobilier devient difficile ? Revalorisez votre maison ou appartement afin de mieux séduire les acheteurs potentiels...

Quelques minutes, c'est le temps nécessaire pour déclencher le coup de cœur d'un acheteur. A partir de là, l’acheteur sait s'il souhaite poursuivre la visite ou pas. Une mauvaise impression, une ambiance trop marquée qui ne plaît pas ou une simple déception par rapport à l'annonce suffisent à faire fuir.

Voici une liste pratique de conseils qui vont faciliter la tâche des propriétaires ayant des difficultés à vendre leur bien immobilier.

CHOISISSEZ LE BON MOMENT

Côté vendeur, la bonne période est celle pendant laquelle il y a plus d'acheteurs que de vendeurs sur le marché pour le même type de bien; si les taux d'intérêt sont plus attractifs. Vous devez également prendre conscience de l'influence des tendances dans votre quartier au niveau des ventes de maisons. Si votre quartier est le théâtre d'une augmentation des ventes de résidences de valeur, ces transactions vont augmenter la valeur de votre maison. Par contre, si les maisons dans votre voisinage sont des reprises de finance ou des ventes à perte, la valeur de votre maison diminuera. Suivez les tendances du marché de votre quartier pour éviter les périodes de ventes à perte.

Donc si la situation n'est pas urgente, mieux vaut attendre une conjoncture économique favorable plutôt que sacrifier son bien.

NE SUREVALUEZ PAS LE PRIX DE VENTE

Déterminer « le juste prix » va vous permettre de réaliser votre transaction dans les meilleurs délais et sans brader votre bien. En effet, il faut bien avoir en tête qu'aujourd'hui les acquéreurs sont très bien renseignés grâce aux centaines d'annonces immobilières disponibles sur Internet. Pour une juste détermination, vous devez prendre en considération plusieurs critères tel que :

  • la localisation géographique du bien;
  • son état : le bien est-il vétuste ? etc…
  • sa situation physique : c’est un appartement au rez-de-chaussée ? le bien est situé dans une copropriété ? etc…
  • sa taille et sa constitution : Possède-t-il un garage ? etc…
  • Autres ….

En procédant ainsi, le vendeur multiplie ses chances de faire des visites.

SOIGNEZ LA PRESENTATION DE VOTRE LOGEMENT

Aujourd’hui, les acquéreurs ont largement choix sur le marché de l’immobilier. Votre bien doit se détacher du lot pour les séduire. À vous, donc, de le rendre le plus attrayant possible :

  • Valorisez l’espace en vous débarrassant même temporairement de vos meubles les plus imposants. Aidez le visiteur à se projeter dans les lieux en rendant la décoration aussi neutre que possible. N’hésitez pas à créer une ambiance en minimisant la déco et le budget. Certains accessoires à petits prix peuvent mettre en valeur certaines pièces, les rendre plus belles. Quelques bougies, un joli miroir, une petite plante suffisent souvent à changer le décor. Et si certains de vos meubles sont trop marqués, pensez à les recouvrir. Une nappe sur la vieille table, un plaid sur le canapé fleuri... Encore une fois, privilégiez la simplicité.
  • Nettoyez et rangez : plus que du simple bon sens, ranger votre bien immobilier est une priorité. Autant qu'une maison sale, une maison en bazar fait très mauvaise impression. Lors de la visite, l'acheteur va penser, même si ce n'est pas forcément le cas, que votre bien n’est pas bien entretenu. Ainsi, le rangement et la propreté en sont des incontournables pour bien vendre son bien.
  • Faites les menus réparations : des petites choses qu'on ne voit plus, mais que le visiteur verra tout de suite (un fil électrique qui pend, une douille apparente, une vitre ébréchée, un robinet qui fuit, un petit trou dans un mur ou une pomme de douche en mauvais état etc….). Dans la tête du client, les raccourcis se font vite : un mur dont la peinture craquelle peut signifier un dégât des eaux. Pour lui, c'est un argument négatif à l'achat de la maison : rare sont les nouveaux propriétaires qui aiment se lancer tout de suite dans la rénovation de leur bien.

CHOISISSEZ LES HEURES DES VISITES

D'abord, il est conseillé de choisir une heure de visite appropriée, c'est-à-dire celle où le logement bénéficie du meilleur ensoleillement. Celle où la lumière pénètre le mieux le logement. Si vous avez un logement qui bénéficie de grandes ouvertures, profitez-en. Si la visite s’effectue un jour de pluie, n'hésitez pas à présenter des photos prises l’été. Relevez les stores et tirez les rideaux; le visiteur pourra ainsi constater combien votre bien est bien éclairée et accueillante. Les miroirs sont un moyen utile pour créer de l’espace et refléter la lumière.

VALORISEZ LES ATOUTS DE VOTRE BIEN

Établissez les plus et les moins de votre logement. Ne cherchez pas à cacher à vos visiteurs certains défauts, une omission qui pourrait vous être reprochée ensuite, surtout si elle s’apparente à un vice caché. L’acheteur éventuel vous posera forcément plein de questions. N’allez pas au-devant de ses demandes mais sachez y répondre (écoles, équipement, sécurité, bruit, voisinage, projets prévus dans le quartier...). Si vous souhaitez éviter d’assumer toutes les visites vous-même, sachant qu’elles prennent du temps, nul doute qu’un agent immobilier est plus approprié.

VERIFIEZ LA BONNE VISIBILITE

Assurez-vous que votre bien immobilier soit bien en valeur, notamment sur le web : site Internet, réseaux sociaux, les moteurs de recherche immobilier, etc…. Il est également important que de belles photos ou des visites virtuelles y soient affichées. La qualité des images est vitale pour donner envie de visiter votre logement.

CONSTITUEZ UN DOSSIER COMPLET

En plus des différents diagnostics qui peuvent être présentés nécessaires aux potentiels acheteurs. Il en va ainsi de la moyenne de vos charges mensuelles en eau et en électricité notamment, du montant de votre taxe foncière, des devis et factures attestant du montant des équipements achetés et qui restent dans votre logement ou des éventuels travaux réalisés pour l’embellir ou le rafraîchir. Mais une multitude d’autres détails peuvent également mettre votre bien en valeur : localisation des commerces, écoles et transports en commun à proximité, vie de quartier, projets de grande envergure dans votre commune (création d’une rue piétonne, d’un centre culturel ou d’un tramway…) sont une mine d’or à exploiter pour optimiser vos possibilités de vente.

PRIVILEGIEZ LE MANDAT DE VENTE EXCLUSIF

Si vous avez choisi de vendre votre logement avec l’aide d’un agent immobilier, vous devrez signer avec lui un mandat de vente. Celui-ci peut être simple ou exclusif. Dans le premier cas, vous pouvez confier l’affaire à plusieurs agences, voire vendre «en direct» à un acheteur que vous aurez vous-même trouvé. Vous bénéficierez ainsi d’une large diffusion de votre mise en vente. Revers de la médaille, les professionnels risquent de ne pas se sentir concernés par une transaction qu’ils ne sont pas certains de concrétiser. Par ailleurs, un bien qui est présenté dans plusieurs agences, parfois à des prix différents, est rapidement discrédité aux yeux des candidats acheteurs. Opter pour un mandat exclusif permet souvent de gagner en efficacité. En effet, le professionnel est généralement particulièrement diligent car il a l’assurance de ne pas se faire «souffler» l’affaire par un concurrent.

RESPECTEZ VOTRE ENGAGEMENT

Si vous passez par une agence, signer un mandat vous engage. Vous ne pouvez pas, par exemple, vendre en direct à un candidat qu’il vous a présenté sous prétexte que vous éviterez ainsi de lui payer ses honoraires. Vous pourriez être attaqué par l’agent immobilier.